Vous êtes ici

Système Solaire et Systèmes Planétaires

L'activité de l'équipe est orientée selon trois axes principaux : étude des processus d'évolution des corps planétaires du Système Solaire, étude des exoplanètes, et étude des conditions initiales du Système solaire. Plus spécifiquement, il s'agit d'étudier :

 

- les processus d'évolution par observation des corps différenciés (planètes terrestres et géantes, satellites). Ces activités se font grâce à des moyens spatiaux qui permettent des observations depuis des plateformes orbitales ou in situ;

- les planètes extra-solaires par une approche théorique mais également observationnelle à travers les missions COROT, PLATO et ARIEL;

- les conditions initiales de la formation du Système Solaire à travers l'étude de la matière primitive : grains cométaires, météorites, observations des corps primitifs et du milieu interplanétaire.

 

Notre démarche consiste à coupler l'observation, réalisée essentiellement par des moyens spatiaux, le dépouillement de données observationnelles, la modélisation et la simulation de laboratoire. Cette volonté de contribuer aux différentes étapes de la recherche s'appuie avant tout sur une participation directe à la réalisation d'instruments embarqués, avec le souci constant d'associer défis scientifiques et technologiques.

S'abonner à Syndiquer

Dernières news

Il y a 5 années 2 mois

La division « Planetary and Solar System sciences » de l’EGU (European Geosciences Union) a décerné à John Carter, astronome adjoint  à l’IAS, la médaille 2019 « Oustanding Early Career Scientist » pour ses découvertes sur la composition de la surface martienne, en particulier les minéraux hydratés et leurs implications sur l’histoire climatique de la planète Mars, ainsi que pour son travail d’interprétation de données spectrales orbitales.

Il y a 5 années 3 mois

Cette étape de la mission Hayabusa2, réalisée le 22 février 2019, était la plus périlleuse, exigeant de poser en douceur l’ensemble de la sonde sur une surface très accidentée, recouverte de blocs de toutes dimensions. Elle démontre une extraordinaire maîtrise opérationnelle des équipes de l’ISAS/JAXA. Une seconde collecte pourrait avoir lieu dans quelques mois, avant le départ de l’astéroïde prévu pour la fin de cette année, et une arrivée sur Terre un an plus tard. Nos laboratoires devraient ainsi disposer en 2021, pour la première fois, d’échantillons prélevés à même l’un des plus anciens objets du système solaire, riches en particulier des composés organiques qui ont pu jouer un rôle majeur dans l’évolution vers le vivant sur Terre.

Il y a 5 années 7 mois

Le lancement de la sonde BepiColombo (ESA/JAXA) a eu lieu le 19 octobre 2018 à 22H45 depuis le site Ariane 5 de Kourou. BepiColombo a ainsi entamé avec succès son long périple (plus de 7 ans) vers la planète Mercure, avec à son bord SIMBIO-SYS, complexe de 3 instruments qui cartographiront la surface de la planète avec une résolution et une couverture spatiale inégalée. L'IAS est co-responsable scientifique de cet instrument grâce à la fourniture de l'électronique principale et la réalisation de l'étalonnage de l'instrument intégré.
 

Il y a 5 années 11 mois

Jean-Pierre Bibring, professeur émérite à l’Institut d'Astrophysique Spatiale (CNRS/Université Paris Sud), a reçu le 15 juillet 2018 le prix COSPAR Space Science Award pour ses contributions à l'exploration spatiale du système solaire. Cette médaille est la plus prestigieuse du COSPAR (Committee on Space Research) et remise à chaque assemblée générale bisannuelle. Parmi les nombreuses implications de Jean-Pierre Bibring, le COSPAR a notamment mis en avant ses responsabilités dans Mars Express et Philae/Rosetta.

Il y a 5 années 11 mois

Ce matin, mercredi 27 juin 2018, à 9h35 JST (Japan Standard Time), la sonde Hayabusa2 est parvenue dans sa position dite « home position », à 20 km de sa cible, l’astéroïde « Ryugu », à une distance de 1,9 UA (unité astronomique) de la Terre (soit 285 millions de km).

Pages